Devenir maman est le plus beau rôle que j ai dans la vie, protéger ce petit être que j ai porté dans mon ventre et veiller à son bonheur.

Les suites de l accouchement n ont pas été de tout repos.

L épisiotomie a été très douloureuse, j ai eu du mal à m asseoir pendant 15 jours et ça reste encore très sensible malgré que plus de trois mois soit passés.

Le plus gênant a été les pertes de sang (désolée pour les détails cracra), ça n a pas arrêté et lors du rdv post accouchement du 27 Décembre gygy a vu des gros caillots dans l utérus, selon lui ça partirait tout seul.

Le 19 Janvier je suis retournée le voir car j avais toujours les saignements et j étais épuisée. Lors de l écho il a vu que les caillots étaient toujours présents donc il m a dit qu il fallait rentrer en clinique pour un curetage.

En sortant j étais effondrée, pourquoi moi ? J avais déjà assez souffert après l accouchement …

L intervention a eu lieu le 27 Janvier, j ai dû tirer mon lait (comme une vache qu on trait) et laisser ma fille à ma belle soeur pour la matinée.

Le pire dans tout ça a été lors de la préparation à l intervention, je me suis retrouvée en chambre 217, celle où j étais lors de l accouchement.
J ai pleuré de me retrouver là sans elle, j étais très mal.

L intervention s est bien passée, gygy m a fait un arrêt de travail pour prolonger mon congé maternité pour que je me repose.

Ma petite puce a pris le biberon sans soucis, c est une merveille !

Publicités