Il y a un an, à l’heure où j’écris ce billet, je découvrais la personne qui se nichait dans mon ventre depuis 9 mois. Ce ventre devait être très confortable, puisque Bébé Geek ne voulait pas en sortir, sans pour autant qu’il ne montre des signes de lassitude.

Il y a un an, je découvrais un regard profond et bleu marine comme ma soeur, qui se posait sur moi avec un air de tout savoir. Aujourd’hui ce regard vert comme papa est espiègle.

Il y a un an, j’apprenais que mon premier-né était un garçon, et nous fixions alors son identité finale, après l’avoir désigné comme Féfé-le-foetus durant toute la gestation, et avoir exigé de ne rien savoir sur son sexe.

Il y a un an, je perdais mon ventre rond pour un ventre plat (oui avec la peau flasque, et les cicatrices des vergétures, haha mon correcteur d’orthographe ne connait pas ce mot), je flottais dans mes vêtements.

Il y a un an, je donnais ma première tétée et m’étonnais qu’elle soit si longue.

Il y a un an, je guettais l’horloge, fatiguée, exténuée pour avoir le droit de boire un thé brûlant et de manger une madeleine.

Il y a un an, je mettais un pyjama blanc pour aller uriner seule et le ventre vide, et la sage-femme se moquait de moi : « blanc ? Vraiment ? »
(notez que Javel + lavage et mon pyjama est nickel, il resservira).

Il y a un an, je recevais le Meilleur Conseil que j’ai eu : « Ce que vous ferez sera bien, ne vous inquiétez pas des remarques. Ce que vous ferez sera bien car vous le ferez pour le bien de votre enfant. »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités