Je suis en mesure d’apprécier Internet et Twitter, étant complètement dépendante de ces canaux. Dépendante du genre addict.

Récemment, j’en ai eu marre de Twitter sur mon compte de « maman » (oui, j’ai un compte pro, dédié à des échanges en rapport avec mon métier, disons). Je me demandais pourquoi j’étais lassée.

Children dancing, Geneva

Children dancing, Geneva

Du coup, je suis passée lire sans répondre, parcourir les discussions sans intervenir. Et je me suis aperçue que les échanges twitter de « maman » sont d’un intérêt mitigé pour moi.

La plupart des messages (attention : les miens ne font pas exception, je participe totalement à ce qui me lasse) sont plutôt des plaintes sur le quotidien (mon gamin a vomi, je galère avec mon mec, etc.) moins souvent des petites victoires (j’ai réussi à lui faire manger un haricot vert) ou de grandes réussites (j’ai mon concours, je suis enceinte, je ne suis pas enceinte).
Cela donne lieu à des échanges de soutien moral, qui m’avaient beaucoup aidée lors de mon allaitement nocturne, quand Bébé Geek mangeait la nuit. C’est plutôt sympathique, certaines sont connectées très souvent et je suis sûre de les retrouver.

Ce qui me lasse, c’est de voir revenir les mêmes problèmes sans solution (il ne mange pas de carotte), les live-tweet d’émissions de TV que toutes ces femmes-maman regardent. N’ayant pas de TV depuis ma naissance, sauf durant 4 ans, je ne comprends pas trop cet engouement. On me dira « oh chacune ses goûts, t’en fais pas » mais j’ai l’impression d’être plutôt à part des goûts M6/TF1, en bonne geek, en fait. Et quand je veux decompresser, je m’évade avec une revue, un bouquin ou une série.
Je pense que la communion télévisuelle a de l’avenir devant elle (tout le monde regarde la même chose en même temps).

Ce qui me met en colère, aussi, ce sont les bons plans gratuits (je cherche un lit de bébé gratuit, un patron d’une robe sexy et bien coupée sans payer, je veux regarder un épisode de Game Of Throne même si Megaupload a été démonté). Peut-être que je suis une vieille grincheuse réac ou alors c’est le fait de travailler dans le web qui m’a appris la valeur des produits immatériels, rien n’est gratuit. Une expression rappelle que quand c’est gratuit, le produit, c’est vous !
Alors, quand je suis en colère, je serre les dents et ne réponds pas.

J’essaie de rester courtoise, malgré des opinions tranchées et un humour difficile parfois à faire passer en 140 car. Mais parfois, je craque, alors je préfère aller respirer plus loin.
Et je gagne un temps précieux. Plutôt que d’attendre la réponse à la discussion (stérile souvent, passionnée parfois) en cours, je lis des livres avec plusieurs caractères à la suite, je crée de mes mains, je me repose vraiment (en dormant) car je n’attache plus aucune importance au déroulé des discussions. J’écris des billets ce qui me défoule et m’améliore un peu dans l’écriture.

Twitter me bouffe du temps, m’excite (comme une drogue) et j’y reviens pourtant, en dataholic.

Aucune conclusion à en tirer…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités