repassage

Oh lala, je ne pensais pas lancer un tel tollé sur Twitter en parlant de repassage.

Alors, évidemment, à force de dispenser mes avis bornés et mon dégout des taches ménagères, j’imagine que mes followers sont semblables sur ce point, on follow par affinité, après tout. Et puis, j’ai réfléchi à ce qui dérangeait toutes celles qui me prenaient pour « la dingue qui repasse des bodys » et aux raisons du repassage.

tweet

Déjà, sachez que je ne repasse pas mes vêtements. Sauf les tenues pour aller au mariage, par exemple. J’achète même mes habits en fonction de ce critère. Je ne repasse pas non plus les vêtements de Bébé Geek, sauf sa chemise en lin, et parfois, avant de partir en vacances. Oui, repasser permet d’aplatir les vêtements et d’en mettre plus dans la valise.
Je repasse quand je couds, mais là, ça fait partie des techniques de couture (obtenir un tissu lisse facile à travailler, former les ourlets, écarter les coutures, etc…).
Le fer à repasser ainsi que la planche appartiennent à Papa Geek, qui repasse peu, mais s’occupe de son linge.

Alors…pourquoi je repasse ces petits habits 1 mois ?

Ma mère m’a expliqué que repasser les pyjamas éponge les rendait doux, j’ai vérifié quand Bébé Geek était petit, c’est vrai. Et puis, ça « stérilise » de chauffer à la vapeur le linge, en quelque sorte.

Rendre doux et encore plus propre le linge que je destine à un bébé à naitre ? Je ne me fais pas l’image d’une mère démente.

Je pense aussi que cela fait partie de mon rituel d’accueil du jeune bébé. Je repasse ces petits habits, je les plie soigneusement, je les classe : bodies, pyjamas, brassières, langes.

fer à repasser et body

Je me souviens avoir repassé aux côtés de mon bébé qui jouait dans son lit, éveillé. J’étais calme, lui aussi, les bruits du fer, de la vapeur sont rassurants et éloignent les chats. Je ne repasse que jusqu’aux 3 mois du bébé, en fait, parce qu’après, il me semble plus solide et en plus, je reprends le travail.

Pourquoi les autres femmes réagissent vivement ? (à mon avis, mais commentez si je me trompe)

Déjà, le repassage est une corvée. Quelques personnes m’ont dit qu’elles aimaient repasser pour l’impression de « fini » qu’on a après. Ou qu’elles le faisaient en regardant la TV, par exemple, ce qui atténuait la corvée.

En plus, c’est « traditionnellement » la corvée féminine. Je vous laisse apprécier sur Vie de Meuf les anecdotes concernant les hommes qui s’attendent à ce que leur compagne repasse leurs affaires (sans se poser de question).

Et puis, les gens qui m’ont alpagué sur Twitter ont peut-être un sèche-linge ? Cela évite le côté rêche du séchage suspendu et le froissage.

 

Publicités