image

Suite à un message Twitter, me voilà à vous expliquer pourquoi je pars en rando vélo en famille.
Un pote cycliste a envie de faire découvrir son coin, il prépare un trajet et le propose à qui veut sur notre forum vélo. C’était il y a un an. Et en fait c’est la 3ème édition de cette balade, le trajet varie à chaque fois.

Nous répondons que nous sommes intéressés et petit à petit, un fil de discussion privé avec les gens motivés se met en place. On y partage nos astuces, nos envies et on essaie de prévoir (« tu prends des clefs de 12 et moi je prends un réchaud »). Une famille nous a prêté des vêtements d’enfants et un duvet.

Quelques mois avant la rando, une équipe restreinte part en repérage. Il s’agit d’effectuer le trajet rapidement pour évaluer les dangers, choisir des routes  alternatives si elles existent. Papa Geek a fait le repérage avec Fisto’ Geek.

Je me suis dit que ce serait une occasion unique, qu’il fallait sortir de sa zone de confort et prendre de risques. Je me suis jointe au projet. Les grand-parents n’ont pas pu garder les enfants : on les emmène donc avec nous.

Pour les détails : j’ai acheté un vélo d’occasion pour la rando que mon mec a bricolé. On loue une remorque pour y mettre les enfants, on loue des sacoches de vélo. Je me suis acheté un casque et un Cuissard. Et nous avions déjà pas mal de matériel de camping ou de vélo.
On dormira sous tente, on fera des pique-nique froids le midi et cuisine au réchaud le soir.

On part demain et je suis une telle boule de nerfs que je n’arrive pas à calmer le jeu quand mon fils fait un peu le bazar au coucher. En plus, comme Papa Geek a préparé énormément de choses sans moi, je n’ai pas l’impression de maîtriser ce qui va se passer.
Dur dur alors j’essaie de penser à la fierté que j’aurais après.

Publicités