You are currently browsing the category archive for the ‘Père’ category.

Retrouvez tous les billets avec le mot-clef cododo

J’en suis au stade où tous les conseils me paraissent valables. Même ceux qui préconisent de danser sur les mains les soirs de pleine lune.

The Sleeping Cupid

Alors voilà ce dont je rêve comme soirée :

  • Coucher mon fils (bain, pyjama, histoire, dodo)
  • Coucher ma fille (bain, tétée, chanson, dodo)
  • Profiter de ma soirée
  • Me coucher

Voilà les faits.

Fiston Geek est né. Il a été 10 jours en néonatalogie. Il dormait de 21h à 6h…par tranches de 3h.
Il s’endormait au sein, tétait sa langue, et n’avait pas de doudou, pas de tétine. Il se rendormait au sein. Pas autre chose.
A ses 9 mois, on l’a confié aux grand-parents. Ils l’ont laissé pleurer 10 minutes. Il a fait des nuits complètes.

Micropuce Geek est née. Merveilleux accouchement. La SF me conseille de donner une double tétée le soir, pour la caler. Je double la ration de 21h, et celle de minuit. La petite dort de 21h à 23h30, on lui donne le bain et, de minuit à 5h. Dans son lit. Elle a 1 mois, puis 2 mois.
Elle s’endort au sein, et enroulée dans une Couverture Magique. La gentille dame de la PMI me dit que toute sa vie, elle se réveillera à minuit. Micropuce a une rhino (un rhume).
On prend Micropuce avec nous dans le lit en cododo dès 21h. Elle dort bien. Nous pas.
Elle dort encore dans notre lit : on ne la couche même pas dans son lit.

Comment faire pour que Micropuce dorme des gros morceaux de nuit dans son lit ?

Données supplémentaires :
– on travaille en semaine, donc les nuits blanches sont à limiter,
– la chambre est commune aux deux enfants, donc la laisser pleurer longtemps réveille son frère,
– on ne peut baigner qu’un seul enfant à la fois

Au contraire de Lily, tout se passe bien avec notre nounou. Je vais donc décrire comment on l’a trouvée, comment on a formulé nos demandes et comment se passe une semaine type avec elle.

Pour résumer, la crèche nous ayant refusé trois fois le dossier, nous voilà partis en quête d’une nounou. Je ramasse tous les prospectus de garde d’enfants, j’écume les sites web sur ce thème. En faisant des courses, je note les petites annonces. Nous payons même une agence qui recherche des nounous à domicile pour nous.
Ensuite, j’appelle la PMI un peu paniquée car nous sommes le 15 décembre et je reprends le travail le 3 janvier. Je bredouille un peu, je m’enflamme (« deux temps partiels, c’est possible? ») et la PMI me sort les coordonnées de 8 assistantes maternelles. Parmi elles, une que j’ai déjà appelée suite à une annonce vue au magasin bio-écolo-bobo du coin. Je la rapelle donc. Et maintenant, nous travaillons ensemble.

Beckwith James Carroll Mother and Child

 

Elle est débutante

Avant, elle s’occupait d’enfants, et encore avant ? D’enfants aussi. C’est une vocation, mais là, avec le chômage, elle a choisi d’accueillir des enfants à son domicile. Comme elle débute en tant qu’ass mat, le relais nous explique à toutes les deux le contrat en détail. En plus, SuperAssMat veut vraiment faire du mieux possible, et n’est pas dégoûtée du métier.
Elle fréquente le Relais des Ass Mats et rencontre ses collègues qui la préviennent de tous les torts des parents.

Elle a des enfants scolarisés

C’est peut-être idiot, mais de voir évoluer SuperAssMat avec ses enfants déjà grands (primaire et collège), c’est plutôt rassurant. Ses enfants sont bien élevés et en même temps, pas rigide et bien dans leurs baskets. L’aîné est un garçon, et les deux suivantes sont des filles, qui aiment beaucoup jouer et chanter des chansons avec les bébés que leur mère accueille. Ils rentrent manger le midi à la maison, donc SuperAssMat cuisine pour ses enfants. Du coup, elle cuisine aussi pour mon Bébé Geek, qui mange du frais la journée et des petits pots avec ses parents.

Elle a allaité

Une des premières questions que je lui ai posées a été de savoir si je pourrais lui fournir mon lait, à donner à Bébé Geek. SuperAssMat a accepté, elle-même a allaité ses trois enfants (bon, pas en reprenant le travail), et elle est très encourageante pour que je poursuive le plus longtemps possible, et m’a soutenue quand je voulais sevrer par fatigue.
En plus, elle n’a pas de micro-ondes, donc aucun risque qu’elle y réchauffe mon lait (en lui ôtant tous ses bons éléments).

Evidemment, je lui ai toujours fourni les biberons pré-calibrés à réchauffer simplement. Avec un rab de glaçons dans son congélo « en cas de ». Pour info (mais je ferais un billet sur ce point), je congèle dans des sacs à glaçons et ensuite, je démoule les glaçons dans un sachet congélation par lot de 50mL ou 100mL, avec la date.
Ainsi, SuperAssMat n’avait qu’à vider un sachet congélation (pas le démoulage à faire) dans un biberon pour être tranquille. Le démoulage étant le moment où « on y met les doigts » c’est plus hygiénique pour moi, et les glaçons sont plus pratiques pour elle (ça passe par le goulot du biberon).

Les horaires (8h30-18h30)

Les horaires ont été négociés à la signature du contrat. Je sais que tout 1/4 d’heure supplémentaire lui est dû. Et j’essaie de les noter. Mais quand le père Geek est en retard le soir pour récupérer Bébé Geek, il ne me le dit pas à chaque fois. Jusqu’ici, aucun problème, puisqu’on a toujours prévenu du retard.

Le siège auto

Comme SuperAssMat emmène ses enfants à l’école, elle m’a prévenue qu’elle devrait trimballer les bébés en voiture, dès le début. J’étais un peu réticente (l’accident de voiture, c’est toujours arrivé à un proche, et quand on ne connaît pas la conduite de quelqu’un c’est plutôt stressant de lui confier son enfant).

Au final, il est arrivé que le soir, Papa Geek aille chercher Bébé Geek en voiture, et oublie notre siège bébé. SuperAssMat nous a prêté un siège auto à ce moment. Et Papa Geek lui a rendu le soir même (vers 19h30 donc), ce qui est plutôt très sympa de sa part : de nous prêter un siège en dépannage, d’accepter qu’on lui rende le soir hors horaires de travail.

En fait, d’une manière générale, SuperAssMat est arrangeante, dans l’intérêt du bébé, et dans son intérêt (garder son contrat avec nous). Du coup, comment se passe une semaine type avec elle ?

La semaine type

Le matin, j’emmène Bébé Geek chez la nounou. Je dois lui remettre avant 8h30 et partir à 8h30 pour que SuperAssMat attaque sa journée. Au départ, j’allais à pied chez elle, et maintenant je vais en vélo au point de rendez-vous. Car SuperAssMat a déménagé.
Pour garder son contrat, elle fait la moitié du chemin pour passer prendre Bébé Geek. En fait, elle amène ses filles à l’école et fait donc un petit crochet pour récupérer l’enfant. Sauf le mercredi où je monte jusque chez elle (car elle ne descend pas déposer ses enfants à l’école). Du coup, je peux voir où mon enfant est gardé, quels sont les jouets qu’il aime, etc.
Les autres parents habitent près de chez elle, et ils ont un autre point de rendez-vous. (Bébé Geek est gardée avec une petite fille du même âge que lui).

Au début, nous avions un carnet de liaison, concernant les horaires et quantités de lait bues, et les spécificités. Maintenant, c’est plus informel, elle nous signale le manque de couches, lait en poudre, cotons à cul la veille pour le lendemain à l’oral. A nous, parents de se parler pour éviter les couacs.

Les quelques fois où les grand-parents sont venus vers chez nous, et ont gardé Bébé Geek, j’ai demandé à SuperAssMat de remplir le carnet sur les 2-3 jours précédents, pour que les grand-parents connaissent un peu le rythme et les quantités de repas de Bébé Geek.

Le matin, je lui signale s’il a passé ou non une bonne et longue nuit, à quelle heure il a pris son nichon. Parfois, je lui dis aussi ce qu’il a goûté de nouveau comme aliment, et sous quelle forme (cru, cuit, purée).

Le soir, il faut libérer SuperAssMat à 18h30 dernier carat, c’est Papa Geek qui va récupérer Bébé Geek. Il monte jusque chez SuperAssMat en vélo (pente à 10% quand même). Normalement, s’il est en retard il la prévient, et il devrait me le dire que je note les heures supplémentaires, pour les payer.

Les congés sont discutés de part et d’autre à l’avance. Nous communiquons par SMS en dehors des heures de travail (le matin pour annoncer mon retard par exemple, pas pour se raconter notre vie), et par téléphone portable pour les petites choses de la vie (« bébé est malade », « je suis en route », « je suis en bas de chez vous, ne montez pas au point de RV »).

Learning to walk by pushing wheeled toy

Pourquoi ça se passe bien ?

Je crois que le mot-clef est : la confiance.

La première fois que j’ai confié Bébé Geek pour l’adaptation (durée : une heure), SuperAssMat m’a dit : « si vous voulez revenir le chercher parce qu’il vous manque, vous pouvez. Si vous avez envie de téléphoner, faites le. Si vous vous sentez trop mal, revenez le voir. » Et grâce à cette possibilité qu’elle me laissait, je suis partie rassurée.

Et depuis, j’ai confiance en elle, je sais que Bébé Geek est heureux de la voir tous les matins, et qu’elle apprécie cet enfant aussi. Je sais qu’elle s’en occupe selon mes convictions, et que nous partageons un certain nombre de convictions sur l’éducation des enfants.

Ce qui risque de changer bientôt

Les horaires du contrat (8h15-18h45) pourraient être modifiées pour coller à la réalité ; suite à son déménagement, il nous faut le déposer plus tôt et on va le chercher plus tard. J’ai voulu le contractualiser, mais SuperAssMat n’a pas l’air pressée de le mettre par écrit. Est-ce parce que les heures supplémentaires (en 1/4h chaque jour) lui rapportent un peu plus que les heures contractuelles ? Est-ce parce qu’on est souvent en retard, et qu’elle craint qu’étendre le contrat nous fasse arriver encore plus en retard ?

Le carnet de liaison va sûrement faire son retour : chaque jour Bébé Geek apprend des nouvelles choses. Et parfois, par « erreur », nous l’avons bien constipé à lui donner à manger le midi de la carotte et le soir de la pomme de terre… Je pense proposer un carnet de liaison format petit cahier (A5 ou juste un peu plus petit), avec demande de marquer dessus :

  • 1/4h supplémentaire (retard) pour la paie
  • repas du midi (quel légume, notamment et la quantité)
  • activité particulière
  • manques : couches, cotons à cul, lait en poudre, vêtements de rechange, etc.
Je ne voudrais pas que ce soit une contrainte et trop de boulot de paperasse en plus, mais je me sentirais rassurée de savoir qu’elle a sous la main, à tout moment, le poids actuel de l’enfant (pour intervention médicale si urgence). Et j’ai bien envie de savoir combien il mange, pour m’adapter.

Bébé Geek est né en octobre, au début de l’hiver. Quand il avait un mois, il neigeait à Lyon, et je me baladais quand même chaque jour (quelques dizaines de minutes, faut pas exagérer) avec Bébé Geek dans son Mei Tai, sous mon manteau.

Jean-Baptiste Debret - Retrato de D. Pedro de Alcântara, 1826

A partir du mois de janvier, j’ai repris mon activité professionnelle, et la nounou a gardé Bébé Geek. Elle sortait souvent, pour prendre l’air et faire prendre l’air aux bébés qu’elle garde. Evidemment, les enfants étaient couverts en conséquence. Donc nous n’étions pas particulièrement inquiets.

Quand la petite fille avec qui il était gardé se coltinait des bronchiolites, Bébé Geek ne bronchait pas (mouhaha le jeu de mots), quand la petite fille a eu des angines, otites, aucun problème pour Bébé Geek. Vous me direz qu’il profitait de mon lait si bon et si nourrissant (oui, quand on est passé en allaitement mixte, sa courbe de poids a baissé, véridique, et grande source de fierté pour moi).

Et là, dans la période où, petit à petit, je réduis les tétées, et d’ailleurs, la petite fille se tape une sinusite (ou un truc dans le genre), évidemment, Bébé Geek tombe malade.

C’est assez déroutant pour nous, car c’est la première fois que notre bébé est fiévreux, malade, inconsolable (ah si, il y a eu un précédent, mais c’était à la maternité, il était malade et sous traitement, et entre les mains du personnel soignant). Nous lui administrons du Dolicrane, le berçons 18 fois plus longtemps, nous levons 46 fois par nuit…ce n’est pas facile. Ce n’est pas facile d’être parent et de ne pas pouvoir soulager, aider son enfant.

Je découvre l’inquiétude de savoir s’il va bien, alors que je suis censée faire autre chose (au hasard…me détendre à mon activité extra-scolaire hedbomadaire). Je découvre un enfant trempé de sueur que j’hésite à baigner pour ne pas le mettre nu et mouillé en plein courant d’air. Je confirme qu’il déteste le mouche-bébé, cet instrument de torture efficace mais affreux.

Du coup, tout ce qui depuis quelque temps « lui ferait bien l’immunité » est dégagé. Plus de jouets qui ont traîné 2 mois dans le salon, plus de draps qui restent 3 jours sur le matelas, plus de vêtements pleins de pipi dans son bac à linge sale…hop hop hop ! Des petites mains qui crapahutent partout par terre avec le 4 pattes, au savon, le nettoyage avant et après chaque activité. On nettoie tout ça.
Oui, je sais que l’hygiène, c’est important avec un être si nouveau et fragile. Mais à force d’avoir toujours le bébé le plus grand, le plus costaud et le moins malade…on se laisse un peu aller.

Je suis énervée, oui, c’est vrai, je publie souvent quand je suis énervée. Alors ce billet sortira en décalé, quand je serais moins énervée.

Mes beaux-parents sont à son compte + retraités, ils disposent donc de leur emploi du temps comme bon leur semble. Du coup, on les a vu au premier jour de vie de bébé geek, et ils seront chez nous pour fêter le premier anniversaire de bébé geek, à la date choisie.
Mes parents sont salariés et travaillent le samedi matin, pour tout dire, ils suivent le rythme scolaire. Du coup, heureusement que bébé est né pas loin des vacances de la Toussaint, et il sont venus à son 2ème jour de vie. Mais là, ma mère qui me dit déjà que le week-end choisi (par nous) pour fêter l’anniversaire de notre fils, ils ne peuvent pas venir. Je propose de décaler de 2 semaines, et ça ne convient pas non plus.
Je sais qu’on va me reprocher de ne pas faire d’efforts et tout mais là, j’en ai marre de vouloir faire plaisir à tout le monde.

Baby, Mother, Grandmother and Great GrandmotherLa date réelle d’anniversaire, nous serons au travail et bébé chez son ass mat, du coup, si les grand-parents se pointent, ce sera juste de la fatigue pour nous.

Le 3ème weekend d’octobre est notre choix. Mes parents ne seraient pas là, car début des vacances scolaires. Et puis, « on ne fête pas un anniversaire en avance ».
Le 4ème week-end, ma belle-sœur fête ses 35 ans. On l’a laissée choisir entre le 3ème et le 4ème week-end, car on pensait que bébé ne se formaliserait pas de la date, à son âge. « si elle est prioritaire, aussi, on ne s’en sort pas » me dit ma mère, car c’est le week-end au milieu de leurs vacances de Toussaint.
Le 1er week-end de novembre, ma mère vient de me dire que mes parents, travaillant le samedi matin, ne seraient pas là. Je suppose que le week-end suivant sera la même chose.
Le 3ème week-end de novembre, c’est l’anniversaire de Papa Geek. On invitera sûrement les copains parigots à venir nous voir.

Bref je sens qu’on va devoir soit bouger nos fesses pour aller à Paris où réside la famille, soit laisser tomber l’anniversaire avec les 4 grand-parents, et je ne parle même pas des oncles et tantes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Depuis quelques mois l envie d avoir un autre enfant est là.

Nous en parlions, sans prendre de décision, sans planifier le moment ou nous agrandirons la famille.

De mon coté, une fois digéré les suites de l accouchement de la Crapule, le curetage etc …, tout a toujours été clair.

Je ne veux pas que notre fille soit enfant unique, j ai envie de la voir partager avec son frère ou sa sœur, entendre des rires d enfants dans la maison …

J en ai déjà parlé auparavant, j ai aussi envie/besoin de porter la vie à nouveau.

Du coté du Papa c était un peu moins simple, il est très épanoui dans son rôle de père mais un peu plus inquiet sur le coté matériel, l argent etc …

Avec deux enfants c est sur qu il faudra calculer si les frais de garde ne seront pas trop importants, envisager un congé parental.

Un grand questionnement.

Mais maintenant la décision est prise.

Dans quelques semaines je ferai enlever mon stérilet et nous nous lancerons à nouveau dans l aventure.

Je ne sais pas encore comment j agirai par rapport à ma e-vie.

Si je partagerai l attente, la nouvelle ou si j attendrai la barrière psychologique des 3 mois.

Nous n y sommes pas il me reste du temps pour décider bien sûr.

Ce que je sais maintenant est que la perspective d agrandir la famille me remplit de joie.

Je suis heureuse, le Papa aussi et la Crapule toujours.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ce matin en allant travailler j ai vu un couple au bord de la route d une soixantaine d années qui souriait en se tenant par la main.

J ai trouvé ça beau, le bonheur en vieillissant.

Parfois je me demande comment on sera dans 10, 20, 30 ou 40 ans.

Est-ce qu on sera capable de rester aussi amoureux ou est-ce qu on vivra comme deux étrangers ?

En dix ans on a eu des grands bonheurs mais aussi des passages très difficiles.

Nous avons eu droit à la mythique crise des 7 ans, terrible moment ou nous n étions plus sûrs de nos sentiments.

Je pense que la date était plus une coïncidence, à un moment il faut peut être se remettre en question pour raviver la flamme.

Au début de notre couple c était la passion, on pouvait passer 24h sur 24 au lit ensemble sans se lasser, juste parce que c est le bonheur, la découverte.

J ai trouvé un changement lorsque on s est installé ensemble, forcement l intendance de l appartement ou la maison pollue un peu l équilibre passionné.
On est passés de la passion à l amour à ce moment la je pense.

L amour ça s entretient, je n y croyais pas mais quand j y repense la crise était sans doute liée à ça.

On était ancrés dans un train-train vicieux et nous avions du mal à en sortir.

Nous avons perdu nos habitudes de vieux couple, forcement l arrivée de la Crapule nous a permis d en sortir.

Elle est arrivée au bon moment pour nous, désirée et très attendue.

Maintenant il faut veiller à ne pas s oublier, à garder des moments à deux que ce soit pour une sortie ou l intimité.

Il faut aussi que chacun trouve des moments ou il s occupe seul, une passion, un loisir, un moment ou on s extériorise et qui nous fait du bien.

Ma grand mère disait qu on garde un homme par la cuisine et la bagatelle, c est extrémiste mais je ne sais pas si elle a totalement tort !

Il n y a pas que ça dans le couple heureusement mais ça en fait partie.

Je me demande comment nous pourrons entretenir l amour qui nous uni au fil des ans, comment ne pas laisser s installer la routine et la lassitude.

C est difficile je trouve.

On verra au fil des mois, des années, jusqu à présent l équilibre est maintenu, parfois difficilement mais on s aime.

Advienne que pourra.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il ne faudrait pas s imaginer qu il n y a que les mères qui vivent ça !

Les pères aussi peuvent en arriver à péter les plombs, et surtout quand ils sont un temps pères au foyer.

L Homme de ma vie, le Papa de notre Crapule est à la maison depuis début Juillet.

N ayant pas d assistante maternelle pour le moment il s occupe de notre fille et de la maison pendant que je travaille.

La situation au départ réjouissante, un jeu d enfant dans tous les sens du terme a fini par devenir un doux cauchemar pour lui.

Il tourne en rond comme un lion en cage, il a besoin de s oxygéner, de faire des choses qui l épanouissent.

Bien sûr s occuper de sa fille lui plait mais il en a ras le bol de jouer aux cubes, des pitreries à inventer pour amuser mademoiselle etc…

Il a besoin de faire autre chose.

Je le retrouve les yeux exorbités à midi quand elle a pleuré pour une raison ou une autre et qu il a eu du mal à la consoler …

Il n arrive pas à dissocier les maux des caprices et la coquine le sait et en profite allègrement, ils sont fourbes les gosses.

Il la sent ingrate aussi car dès que j arrive elle se jette sur moi et ne le regarde plus, c est presque vexant.

Quand il travaille ce n est pas pareil, elle est contente de le retrouver le soir et lui fait des câlins, c est le grand bonheur.

Le coté homme de ménage n est pas très réjouissant non plus, il faut dire que c est épuisant et répétitif, c est la qu on se rend compte des désavantages d une maison de plein pied et des animaux.

Il est très maniaque, même si c est un régal pour moi qu il s occupe de tout je comprends son ras le bol.

L Homme a hâte de retourner au travail, c est un comble pour lui qui avait tant attendu les vacances.

Garder un bébé est moins facile que ce qu on pense, c est un métier aussi mine de rien.

Les pères sont aussi doués que les mères mais c est peut-être moins inné pour eux.

Même s il aime sa fille de tout son coeur c est difficile de garder le plaisir de s en occuper non-stop.

J ai hâte que ma Crapule retrouve son Papa le soir avec le sourire, qu elle lui enlève avec un câlin la fatigue de la journée.

Plus que quelques jours et c est bon, le 9 septembre c est la rentrée, l Homme au travail et la Crapule chez sa Nounou.

Ça fera du bien à tout le monde.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajourd’hui je laisse le clavier à l homme pour qu il nous parle un peu de son ressenti.
On a souvent la vision de la mère alors cette fois ce seront les mots du père.

-Comment t es venue l envie d avoir un enfant ?

Alors la aucune idée, par un enchainement d événements.
Lily m a cassé les pieds un moment pour avoir un enfant mais je n en voulais pas à ce moment la.
Le déclic a été le décès de mon père, à ce moment la j ai réalisé que le temps passait trop vite et que c était le moment ou jamais de se décider.

-Comment as tu vécu la grossesse ?

Pour moi ça a été simple, rien de spécial en fait.
Ma compagne a été très loin de tous les stéréotypes qu on lit partout, pas chiante, pas d envies spéciales …
J ai été prévenant comme d habitude en fait.
J ai beaucoup aimé aller aux échographies voir notre bébé mais sinon c est plus la femme qui vit la grossesse.
L homme est tout aussi content d avoir un bebe mais il vit les choses plus à la naissance, on ne ressent pas les sensations de bébé qui bouge, de la vie qui grandit en soi …

-Raconte l accouchement, comment ça s est passé pour toi ?

J ai ressenti énormément de stress car j avais peur pour elle et le bebe, savoir si tout se passera bien.
Je me suis senti impuissant quand elle avait mal lors des contractions, je ne savais pas quoi faire pour la soulager.
J avais l impression d être comme un couillon qui ne servait à rien et qui attendait de voir son bebe.
Quand mon bebe est arrivé le sentiment que j ai ressenti est indescriptible, tout le stress s est envolé pour laisser la place à une immense joie.
Même si cette petite chose est toute sanguinolente et fripée c est la plus belle chose que j ai vu.
Je me suis senti libéré de voir mon bébé.
Toute la grossesse j ai été mis à l écart car c est la femme qui ressent tout et vit les choses et la je peux enfin commencer ma relation avec lui.
La surprise du sexe a été la cerise sur le gâteau même si au final je m en fichais car l important était que tous le deux aillent bien.
Assister à la naissance est indispensable pour moi, ce que j ai ressenti lors de la naissance de ma fille est une explosion d amour que je n aurais pas vécu si je l avais découverte après une césarienne par exemple.
C est assez indescriptible.

Être père pour moi c est un peu chercher à rattraper les neuf mois qu on a pas vécu comme la femme avec le bébé.

-T as eu peur de t occuper de ta fille ?

Ohhh oui. Peur de tout, de mal faire, de la faire tomber, de l oublier, de lui faire mal.
Le temps aidant ça va mieux quand même mais c est loin d être inné pour moi.

-Que penses tu de l allaitement ?

Je suis pour à 100%.
Même si ça éloigne un peu le père de ne pas nourrir son enfant je trouve que l allaitement est indispensable si on peut le faire.
C est la femme qui a les contraintes donc pour moi tant que ça fait du bien à l enfant ça ne se discute pas.
Par contre les allaitements qui durent passé 1an j ai du mal à adhérer, je trouve ça limite malsain.

-Comment vois tu la relation avec ta fille ? Papa poule ? Papa autoritaire ?

Je serai un papa poule car malgré tout ce que je voudrais imposer au moindre sourire je vais fondre.

-Combien d enfants voudrais tu ?
Suspens …

Voilà, je suis contente qu il se soit prêté au jeu, j ai trouvé ça très gentil à lui.
C est pas évident d écrire les choses, oralement c est quand même plus facile de s expliquer et faire passer ses émotions.

20110704-000016.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bienvenue

Bienvenue sur notre blog !
Nous sommes deux mamans à partager cet espace, deux points de vue, deux façons de vivre, on ne s'ennuie pas ici !

Pour nous contacter :
Lily.2.b_AT_hotmail.fr

Archives

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton
Retrouvez Lily2B sur Hellocoton